La maison Rose : un lieu à Montmartre incontournable

La maison Rose fait partie des lieux incontournables à Montmartre. Conviviale et riche en histoire, elle est prisée par les curieux, et surtout, les artistes. Au fil du temps, elle a su garder son authenticité et son esprit bohémien. Difficile de résister à son alliage de coloris et son design atypique. Focus sur cette fameuse maison, un must à découvrir.

Un peu d’histoire

Bâtie dans les environs des années 1850, la Maison Rose se situe dans un quartier très historique. A l’époque, le village abritait des moulins à vent et des maisons de campagne, rendant cette petite bâtisse bien différente des autres bâtiments. Elle doit sa célèbre couleur à Laure Germaine Gargallo, épouse du peintre Raymont Pichot et modèle de Picasso. En effet, après avoir racheté la maison aux alentours de 1905, celle-ci la peint en rose et en a fait une sorte de cantine familiale afin d’accueillir ses amis artistes. Le lieu devint alors le repaire et l’endroit de retrouvailles de ces derniers. On en cite des personnages renommés comme Van Gogh, Pablo Picasso, Matisse, Auguste Renoir, Paul Cézanne, Amedeo Modigliani, Edgar Degas, Max Jacob, Georges Braque, Suzanne Valadon, Guillaume Apollinaire et Maurice Utrillo. D’ailleurs, c’était ce dernier qui l’a fait reconnaître au monde en représentant la petite maison Rose dans quelques-uns de ses chefs-d’œuvre.

Après le décès de Laure en 1948, l’établissement fut racheté par Béatrice Miolano, une Montmartroise d’origine italienne. Celle-ci passe, ensuite, la gérance à Mathilde Baudéant. La bicoque se transforme alors en un endroit plutôt artistique où se produisaient nombreux cabarets. Des artistes populaires, à l’instar d’Aznavour, Piaf, Nougaro, Barbara, Camus ou encore Brel l’ont fréquenté. Au fil des années, la maison Rose se décline peu à peu. Elle est même repeinte en blanc dans les années 70. Heureusement, rachetée par Laurence, la fille de Béatrice, cette enseigne emblématique de Montmartre ré-ouvre ses portes en 2017 et a retrouvé sa ravissante couleur rose.

Un restaurant hors du commun

Aujourd’hui, la Maison Rose détient une identité culinaire propre à elle. A la fois créative, chaleureuse et accueillante, cette table de quartier met à l’honneur une carte courte et flexivore, privilégiant les produits locaux et de saison. De même, elle propose une cuisine italienne et française familiale, invitant au partage et à la dégustation. Le restaurant s’engage dans une démarche plutôt éco-responsable et n’utilise ni pailles ni bouteilles en plastique, ni canettes, ni boissons industrielles. On y savoure, par exemple, des boissons faites maison, artisanales et certifiées sans colorants ni additifs. Par ailleurs, la plupart des ingrédients proviennent d’une agriculture bio et totalement raisonnée.

A l’intérieur de l’établissement, on peut y admirer quelques pièces de mobilier des années 20 à 60 et un aménagement particulièrement séduisant (petit comptoir en acajou ouvragé, anciennes chaises de bistrot, fleurs fraîches, murs blancs ponctués de vieilles photos et fenêtres pittoresques).

Un lieu attrayant

A quelques pas du Jardin sauvage Saint-Vincent et du Musée de Montmartre, la maison Rose a tout pour conquérir. Outre sa jolie couleur, la petite bâtisse dispose de volets verts étonnants et se situe au coin des voies les plus sinueuses de Paris. Raison pour laquelle elle attire professionnels et amateurs de la photographie. Charmant et bourré de souvenirs, le restaurant demeure authentique et mythique, malgré l’évolution et la modernisation.

Depuis quelques années, la Maison Rose séduit également de plus en plus de touristes. Sensibles au design enchanteur de la façade, ces derniers ont fait un véritable lieu instagrammable.

Quitter la version mobile